ISTF.png
 

- MESSAGE CACHÉ -

Le tatouage inspiré par la broderie.

 
IMG_4886.JPG
 

L’ art du tatouage connecté à la mode. 

Ayant grandit dans une culture où les tatouages ont toujours eu une connotation négative (signe d’appartenance à des gangs/mafias), la créatrice décide de prendre l’aiguille en main pour  broder ses illustrations sur des parties du corps où elle aurait rêvé se les tatouer.

De fil en aiguille, elle prend son courage à deux mains et décide se lancer dans l’art du handpoke/sticknpoke afin d’allier broderie et tatouage.  Elle crée le concept “Message caché”, l’envers du message brodé qui sera par  la suite illustré et tatoué. 

Capture d’écran 2019-02-07 à 12.58.06.png
 

“ L’envers de la broderie révèle ton message caché.”

 
35849108_642615766115667_5897502147703996416_n.jpg
 
Capture d’écran 2019-02-07 à 13.43.07.png
 

Seule la créatrice et le client connaît l’origine du message. Le message restera secret tant que le client décide de le garder confidentiel. Le message caché sera rebrodé sur un t-shirt blanc en coton biologique et remis au client lors du jour J. Le message sera lisible seulement sur l’envers du t-shirt, face au miroir.  “ ce qui est visible n’est que le reflet de ce qui est invisible. “

 

L’art du handpoke

le tatouage traditionnel à la main

 
Capture d’écran 2019-02-07 à 00.26.53.png
 

Le handpoked tattoo est un tatouage réalisé sans machine électrique, mais à la main à l’aide d’une aiguille trempée dans de l’encre. L’aiguille en main contrôle mieux  la force, la profondeur et la rapidité du mouvement sans agresser la peau. C’est une expérience différente que celle d’une machine. Elle n’est pas nécéssairement plus douloureuse, cependant elle demande plus de patience. 

L’origine du tatouage traditionnel.

Tatau, mot Polynésien, signifie « dessin inscrit dans la peau ». Le tatouage existe depuis des milliers d’années. Chaque peuple disposait de ses propres techniques pour tatouer. Rite religieux, rite de passage, distinction hiérarchique, le tatouage est extrêmement symbolique et  les marques corporelles sont des signes de communication. Il permettait de rassembler les collectivités en gravant sur la peau des signes religieux, par exemple. Ainsi, dans la Rome chrétienne, la tradition chez les nouveaux convertis au christianisme consistait à se faire tatouer.

“J’ai ton nom gravé sur les paumes de mes mains, et l’image de tes murailles ne quitte pas mes yeux.” - E 49:16 - 

 

INFO & CONTACT

Name *
Name